Blog

Toute l'actualité de Prohypnose

Mois sans tabac 2020

Passer du mois sans tabac au moi sans tabac

La nouvelle édition, la 5ème du nom "mois sans tabac" démarre au 1er novembre 2020. Même si nous restons opposés non pas au principe d'aider les fumeurs à arrêter la cigarette, mais aux principes portés par les pouvoirs publics qui  ancrent encore plus certaines croyances et de ce fait maintiennent les fumeurs devant un obstacle qui semble à priori infranchissable. C'est exactement ce que nous nommons, nous professionnels de Prohypnose et du Centre National d'Hypnotraumatologie, le concept de cindyniques sanitaire, médico-sociale et sociale. Explications :

C'est une question d'approche du moi et non du mois

Le principe du "mois sans tabac" dévie l'objectif sur la temporalité (le mois) et sur l'objet (le tabac). Curieusement le sujet, c'est-à-dire le fumeur n'est pas considéré dans ce défi. Pourtant, c'est bien l'objet même de l'attention des pouvoirs publics, mais aussi de notre attention personnelle envers nos proches. En cela, nous proposons une formule plus adaptée pour recentrer au cœur du dispositif, au centre de l'action, le premier sujet concerné, le fumeur. Rien n'est possible sans lui, rien ne peut s'opérer, rien changer ne peut changer s'il ne trouve pas les ressources nécessaires en lui. La formulation suivante n'est pas un effet de style, c'est au contraire poser les jalons, les fondations du sevrage :

  • Un moi sans tabac

L'individu est acteur de ses choix, de ses décisions, de ses engagements mais curieusement on cherche à l'infantiliser. On va même lui dire quand et comment arrêter de fumer tout en répétant les mêmes réponses, les mêmes solutions qui pourtant ont toutes échouées. Certaines ironies d'ailleurs, c'est en tapant sur Google, le terme "combien de fumeurs en France" qu'apparait en première position le site Nicorette qui estime au passage qu'il y a plus de 11 millions de fumeurs en France. Nous sommes habitués à voir des organismes d'état ou des instituts de statistiques dans les premiers résultats sur des questions aussi sérieuses. Ce n'est pas le cas ici. C'est donc l'occasion de rappeler que certains fumeurs vont donc tenter d'arrêter par l'aide de patchs, de gommes, de sprays, d'inhalateur ou de comprimés à sucer qui diffusent tous de la nicotine de manière régulière toute la journée. Ne serait-ce pas l'aboutissement de l'expression : "soigner le mal par le mal ?".

  • A quand le patch, le spray, la gomme qui diffuse de l'alcool pour soigner l'alcoolique de son addiction

Parce que la question centrale est bien là, celle de la dépendance. Nous ne rentrerons pas dans ce débat (lire ici).

Toute action d'écarter ou réduire un risque produit un effet contraire

Pour reprendre le cours des choses, il faut savoir que même si des fumeurs arrêtent, certains se trouvent coincés à tenir leur dose de nicotine journalière  par l'absorption de produits dérivés que nous venons de citer plus haut. Des fumeurs mâchent depuis deux ans, parfois plus des chewing-gums bourrés de nicotine. Plus de 300 000 français achètent chaque mois des substituent nicotiniques qui sont maintenant remboursés par la sécurité sociale. Alors en définitive, après avoir engraissé les multinationales du tabac, le voici pigeon des laboratoires pharmaceutiques, au frais du contribuable bien entendu. Le fait d'accorder à ces substituts une réponse possible à la problématique de la cigarette, ne fait que déplacer le problème, d'autant que les résultats ne pas très probants, pire il en créé un nouveau, les dépendants aux substituts nicotiniques.

Comme si cela ne suffit pas, tous les jours, les fumeurs sont confortés dans l'idée que d'arrêter de fumer, c'est dur, tellement ils est accrocs. Le matraquage, le martèlement, font leur effet et induisent des croyances contre lesquels les hypnothérapeutes travaillent sur chacune de leur intervention. Nous pensons au contraire que tout le monde peut arrêter de fumer. Pour cela, il n'a pas besoin de substitut, il a juste besoin de démonter toutes ces croyances qui l'enferment, et d'avoir envie. Nous nous chargeons du reste. Nous croyons en vous et croyez en vous, vous pouvez arrêter de fumer et devenir "un moi sans tabac".

Testimonials

Testimonials

Testimonials

Commenter

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.