Le praticien en hypnothérapie ne se contente pas de faire des séances d'hypnose en direction de sa clientèle. Il approfondit tout au long de l'année ses compétences de thérapeute, ses protocoles d'hypnose et ses connaissances théoriques. Les praticiens certifiés Prohypnose se doivent d'apporter une réponse personnalisée, parce que nous pensons que les situations sont toutes singulières,  parce qu'il est attendu de cette thérapie efficacité et résultat rapide, voire immédiat. Voici le contenu pour exemple d'une semaine de séminaire sur le comportement alimentaire.

Des connaissances en nutrition solides

Semaine dernière, direction Paris, pour un séminaire d'une semaine sur le thème de l'alimentation. Occasion d'échanger entre praticiens sur les nouvelles recherches médicales et programmes nutritionnels. Nous y aborderons notamment l'approche du Dr Gérard Apfeldorfer (spécialisé des questions de comportement alimentaire), psychiatre et psychothérapeute, président d'honneur du GROS (Groupe de Réflexion sur l'Obésité et le Surpoids). Deux aspects seront particulièrement traités, celui de la régulation naturelle, et celui de la compulsion alimentaire. Cette étude a pour objectif de traiter toujours de manière individuelle l'accompagnement des clients qui souffrent de troubles alimentaires.

L'hypnothérapeute doit établir d'entrée, un bon diagnostic qui visera à repérer les points essentiels pour chaque situation et d'établir des protocoles en lien avec les facteurs repérés. Il devra repérer les sortes de faim que vous subissez (des erreurs de perceptions courantes) :

  • La faim visuelle (par les yeux)
  • La faim olfactive ( par le nez)
  • La faim gustative (par la bouche)
  • La faim physique (estomac)
  • La faim physiologique (les cellules)
  • La faim de l'esprit (le plaisir)
  • La faim du cœur (émotions)

Il devra avec vous explorer vos habitudes, vos conditionnements, vos envies irrépressibles, vos grignotages automatiques... pour traiter l'alimentation sur un plan conscient et non plus inconscient. Il évaluera les excès nutritionnels ( sucres, gras, sel...) et ceux liés au comportement (régimes, privations, frustrations, abondance, peur du manque, variantes saisonnières...). Il établira une carte détaillée prenant en compte les facteurs déterminants de vos sens, de vos peurs et votre histoire,  qui impactent votre relation à la nourriture.

Pour cela, il s'appuie sur des concepts, des notions, un savoir pointu en terme de diététique, et thérapeutique. Il n'y a pas de place à l'improvisation et la seule connaissance de l'hypnose ne suffit pas à soigner.

Des bases biologiques spécifiques

Pour le traitement de la souffrance liée à des comportements alimentaires, l'hypnothérapeute a besoin de bases spécifiques en lien avec sa pratique. Pour ce thème précisément, l'addiction ou les déviances alimentaires, trouvent aussi sens sur le plan biologique. La science souligne les processus chimiques générés par la satiété, la dépendance, l'envie ou encore le plaisir. Nul praticien ne doit en faire abstraction. Ces connaissances sont des socles incontournables de l'aide par l'hypnose.

La semaine aura été consacrée en grande partie aux neuromédiateurs. Définition : un neuromédiateur est une substance chimique libérée par un neurone au niveau du synapse qui modifie de manière spécifique l'activité d'une autre cellule. En partant du cerveau archaïque (olfaction, vision, gustation, audition...), du cortex pariétal (touché, sensation en provenance des viscères), en passant le cortex frontal (fonction de la motricité), cortex temporal (fonctions cognitives et mémorisation) et en terminant par le cortex préfrontal (zone de motivation), le praticien est plus à même de comprendre les interactions entre l’hypothalamus (humeurs, émotions, motivations profondes et répétitions d'actions) , et le reste du corps . C'est dans cette zone précisément que se joue la prise alimentaire, les fonctions endocriniennes, la sexualité et les émotions. Sur le plan biologique le désir alimentaire existe et traverse :

  • La mémoire
  • La motivation
  • Les actions
  • Les sensations
  • Les émotions

Tout cela pour faire lien avec les connaissances nutritionnelles citées plus haut et bien comprendre l'intérêt de chaque praticien de conserver une vision pointue et globale des différentes dimensions qui interviennent dans la prise d'alimentation. Pour en revenir aux neuromédiateurs, la sérotonine (influe l'humeur, le sommeil, la mémorisation, la cognition, l'excitation ou au contraire la dépression) et la dopamine (influe sur l'addiction, les pulsions, le désir, le manque), sont les plus connues. Ces deux neuromédiateurs sont fabriqués à partir de la molécule tyrosine pour la dopamine, et le tryptophane pour la sérotonine. Ces deux acides aminés sont tirés quasiment de notre alimentation.

Des protocoles d'induction précis

L'hypnothérapeute doit maitriser ces aspects biologiques pour mettre en place des protocoles d'induction prenant en considération ces éléments à la fois physiques, biologiques, nutritionnels et psychologiques. En partant des ces bases, un travail opérationnel permet de réfléchir à des scripts dont bénéficiera le client comme par exemple pour le traitement spécifique de :

  • l'addiction au chocolat
  • accélération du métabolisme dans la perte de poids
  • boulimie et vomissements
  • dérèglement de la thyroïde
  • Perte de poids adaptée au public (enfant, adolescent ou adulte)

 Contrairement à d'autres thérapies, une démarche d’actualisation, de renouvellement est nécessaire, en fonction des savoirs de la science, des prises de conscience sociétales, et de l'avancée des techniques propres à notre fonction.Une grande partie du temps est aussi consacrée à l'analyse et réflexion autour de la conception de chaque culture sur des thèmes précis. Cette semaine a été aussi l'occasion de réfléchir sur des scripts hypnotiques canadiens sur notamment :

  • La gestion de la colère
  • Agoraphobie
  • anesthésie par transfert
  • Confiance en soi (adolescents) ....etc

Vous l'aurez compris, la pratique d'hypnothérapeute spécialisé en gestion du poids exige un travail parallèle, chronophage de création et de personnalisation de scripts précis, d'amélioration de ses connaissances sur les troubles traités au quotidien. Un temps conséquent est consacré à l'amélioration, la création et l'individualisation des protocoles et scripts qui seront pratiqués lors de votre séance d'hypnose.
Prohypnose est présent sur
PSYnergie, Annuaire de Psychologie